Artistes associés

Emmanuelle Huynh, artiste associée 2018-2020

Après mes premières émotions d’artiste associée au Théâtre de Nîmes – conférence performée, traversée à travers les âges avec Formation et Étrangler le temps avec Boris Charmatz au Musée des Beaux-Arts – je suis heureuse de danser deux rôles très importants de ma vie d’interprète : Le Faune et La Grande Nymphe chorégraphiés par Nijinsky en 1912. En 2000, le Quatuor Albrecht Knust m’a transmis ces deux partitions du Prélude à l’Après-midi d’un Faune. Elles ne m’ont jamais quittée tant leur intensité, leur précision et leur complexité me nourrissent. Les rencontres avec certaines

Œuvres sont des marqueurs dans nos vies. Celle-là s’est inscrite dans mon corps et mon imaginaire de danseuse. J’interprèterai ces rôles tour à tour dans un lieu exceptionnel. Durant cette saison, je m’investirai dans la préparation d’un projet au long cours qui me tient particulièrement à coeur et qui reliera la France au Vietnam de mon père. À Nîmes et sa région, je rencontrerai des personnes issues de l’immigration des première et deuxième générations pour nourrir mes questions.

Une pièce chorégraphique dont je ne connais pas encore moi-même la date de création verra le jour. Mais où le Pas, le Pied, le Père, le Pays, l’Acupuncture et l’Architecture auront leur place. Plaisir et émotion seront au rendez-vous.

Emmanuelle Huynh

Orchestre Les Siècles, artiste associée permanent

Nous nous réjouissons, à l’aube du cinquantième anniversaire de la mort d’Igor Stravinsky, de pouvoir célébrer ce génie du 20e siècle en compagnie d’une des solistes les plus marquantes de sa génération, Isabelle Faust, qui fera ses débuts dans la ville de Nîmes au Théâtre.

Ce programme dédié à Igor Stravinsky uniquement est également un manifeste : ce compositeur, peut-être le plus grand du vingtième siècle, a toujours souffert d’être uniquement connu comme le compositeur du Sacre du Printemps. Pourtant, il n’a eu de cesse de composer jusqu’à la fin de sa vie et de promouvoir le reste de ses œuvres.

C’est ce que nous ferons ces soirs-là, tout en jouant le Sacre du Printemps, qui nous rappellera les souvenirs immémoriaux de cette aventure vécue aux Arènes de Nîmes, avec le Théâtre de Nîmes et la compagnie Pina Bausch.

François-Xavier Roth