Artistes associés

1--Vincent-Courtois-©-Tina-Merandon

Vincent Courtois, Artiste Associé

 » Il est des projets, des envies et des confiances données, plus rares, plus précieuses que d’autres : l’engagement de François Noël d’associer un musicien au Théâtre de Nîmes est à mon sens tout à fait exceptionnel et plus que jamais permet à l’instrumentiste compositeur que je suis de se projeter dans un avenir de partage et de création.

En 2014, j’ai eu la chance de rencontrer le public nîmois au lever du jour et à la tombée de la nuit, lors des représentations au Temple de Diane de la pièce de Bruno Geslin, Un homme qui dort, dont j’avais composé et interprété la musique. De ces incroyables moments partagés est né le désir de tisser plus de lien entre ma compagnie, la Compagnie de l’imprévu, et le Théâtre de Nîmes. Nous avons alors imaginé ce que pourrait être une telle association et pensé toutes sortes de rencontres, de rendez-vous, de concerts, d’actions, de collectages, de discussions et de diffusions autour de mon travail et plus particulièrement d’une ambitieuse création personnelle, au coeur de mes questionnements artistiques et volontairement fédératrice : Les Démons de Tosca.

J’apprécie la confiance qui m’est donnée pour mener ce travail, en m’accompagnant avec ce formidable outil et je suis particulièrement fier d’être au centre de l’association d’une compagnie de musique, d’un théâtre engagé et d’un public libre. »

Tout au long de la saison, ateliers et concerts-rencontres seront proposés par Vincent Courtois et d’autres artistes de la compagnie de l’Imprévu, notamment à la Maison d’arrêt de Nîmes, au collège Diderot et au Conservatoire.

f-verret-artiste-en-residence_0

François Verret, Artiste Associé

Architecte de formation, François Verret est un artiste complet qui mêle dans ses créations danse, cirque, théâtre ou cinéma. Depuis près de 30 ans, il dédie temps, énergie et passion à la création artistique, autour de la danse. Pour lui, c’est un art d’équipe et l’écoute y est primordiale. Le processus de création lui est toujours apparu comme le lieu d’une aventure collective intense avec d’infinis dialogues, échanges, confrontations de points de vue… Construire ensemble, avec d’autres artistes issus de différentes cultures et langages artistiques, fait partie de l’aventure, de la nécessité qui caractérise chaque pièce. Il collabore tant avec des danseurs, performers et chorégraphes que des acteurs, des musiciens, des plasticiens, des éclairagistes et bien d’autres encore…
Figure d’éternel contretype de la chorégraphie française, il se fait remarquer dès sa première création importante, Tabula rasa, en 1980. Dans la constellation de danse de ces dernières années, les titres de ses spectacles brillent comme autant d’étoiles charbonneuses : il y est question de fin, d’éclipse, de chute, de secret, de folie et de nuit. Mais aussi de grands auteurs, Melville, Musil, Faulkner. Artiste associé au Théâtre de Nîmes pour les saisons 2016-2017 et 2017-2018, il partagera cette saison ses premières recherches autour de son nouveau projet Le Pari, à travers des ateliers-rencontres.