Projet sport et fascisme #2

Une leçon de sport des années 30




cours eps

Suite aux deux ateliers donné par Nicolas Fayol en décembre 2016, le professeur d’EPS continue avec sa classe à évoquer l’idéologie des régimes fascistes par le sport. Il leur propose, avant d’aller voir le spectacle Parallèle  de Bruno Geslin, une leçon d’éducation physique, inspirée de méthodes utilisées entre les deux guerres mondiales en Allemagne.

Après la défaite de Yéna, Ludwig Jahn fait de la gymnastique un outil pour exacerber la virilité, créer une éducation collective et une solidarité afin de mettre en exergue le sentiment national. Cette gymnastique est sensée former des hommes forts, disciplinés. Elle se fait donc en groupe, où les gymnastes tantôt rivalisent pour montrer l’exemple du plus fort, tantôt travaillent ensemble pour obtenir des résultats. Ce qui renforce la solidarité du groupe et le sentiment d’appartenance à un ensemble.

Les élèves  expérimentent ainsi, pendant 1h30, des exercices du passé sur l’ensemble d’une leçon imprégnée de la philosophie en vigueur à cette époque.

Le lendemain de la séance on entend des gémissements de nos élèves bien courbatus.

Isabelle Alves

Partager



  • Autour des spectacles

  • Agenda

    mars 2017
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Prochainement