Projet sport et fascisme #1

Nicolas Fayol : Un artiste et 34 danseurs




atelier nico

Dans le cadre d’un projet de classe autour du spectacle  Parallèle (mise en scène Bruno Geslin), Nicolas Fayol, danseur a rencontré au Lycée Geneviève de Gaulle Anthonioz la classe de 2nd 4 de Gaël Bombard, professeur d’EPS. Il leur a proposé en deux séances  une chorégraphie étonnante de 34 marcheurs.

Pour commencer, Nicolas lance aux élèves des consignes variées de marche sans un arrêt. D’abord dans le bruit, le calme s’installe finalement mais le chaos reprend à l’ordre suivant : « marcher en arrière ».

Peu à peu sous la voix de Nicolas, la sérénité revient, la confiance s’installe et le mouvement de marche gagne en assurance. Chaque pas est une prise de risque, demandez-vous « pourquoi j’ai peur » ? lance-t-il aux élèves peu assurés.

Lorsque le danseur ordonne des marches sur des lignes fixes en avant : les bruits de la marche militaire ne sont pas loin.
L’artiste replonge la classe dans le chaos : un élève doit guider un autre élève les yeux bandés. C’est la peur, l’appréhension, le doute. Mais Nicolas, en allant de binôme en binôme, lance des mots : Marcher les yeux fermés implique : confiance, responsabilité, conscience. Marcher les yeux fermés implique sérieux et douceur.
La fin des deux ateliers sera toujours marquée par des exercices plus libres : faisons des sauts périlleux ! Stupéfaction des élèves, bientôt nous les voyons traverser la salle en imaginant leurs sauts. Nicolas enchaîne pour encourager les plus indécis : Chaque pas est une occasion, personne ne donne de consigne, seul l’individu est libre de composer son enchaînement. Alors, les élèves se concentrent le regard semble dans le rêve ou la difficulté de ne plus avoir de consigne !!!

ISABELLE ALVES

Partager



  • Autour des spectacles

  • Agenda

    mai 2017
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Prochainement