Dans les affres du désir, le virtuose corps de ballet est en totale harmonie avec la musique de Mozart.

Reconnu pour sa danse entre orient et occident, le Franco-Algérien Abou Lagraa tire le meilleur de la qualité technique des interprètes du Ballet du Grand Théâtre de Genève. La rencontre était idéale entre ces danseurs rompus à travailler tous les styles et le chorégraphe qui aime mêler classicisme, énergie urbaine et expressivité contemporaine.
Wahada, qui signifie « promesse » en arabe, se saisit de la puissance de la Messe en ut mineur de Mozart. Ce monument de la musique sacrée, le compositeur l’avait promis à Dieu s’il sauvait Constance, sa future épouse alors gravement malade. Abou Lagraa crée une pièce portée par un idéal d’universalité, empreinte de sensualité, d’espoir et d’amour.


Scénographie Quentin Lugnier
Costumes Paola Lo Sciuto
Lumières Philippe Duvauchelle

Ballet du Grand Théâtre de Genève.
Directeur général Aviel Cahn.
Directeur du ballet Philippe Cohen.
Partenaire du ballet du Grand Théâtre Indosuez Wealth Management.
Avec le soutien de pro Helvetia.
Photo © Gregory Batardon

    Spectacle d’une grande force visuelle, naturellement accessible aux personnes Sourdes.