Soirée unique au carrefour des grandes civilisations. Un mélange de cultures pour un art subtil et poétique.

Sahar Mohammadi, Homayoun Sakhi et Siar Hashimi, révélations musicales de ces dernières années, seront réunis sur scène pour la première fois.
Originaire de Téhéran, la jeune Sahar Mohammadi s’est rapidement imposée dans le paysage musical par ses interprétations. Son exceptionnelle maturité, son intensité expressive et son art de l’ornementation sont au service d’un répertoire poétique et musical aussi complexe que raffiné.
Né à Kaboul et issu d’une longue lignée de musiciens, Homayoun Sakhi est quant à lui, un brillant virtuose du rubâb afghan, luth à cordes pincées considéré aujourd’hui, par le peuple afghan, comme son instrument national.
Siar Hashimi, né lui aussi à Kaboul, accompagne dans le monde entier les artistes afghans de l’immigration et plusieurs grands noms de la musique classique indienne. Outre les tablas, il joue le tambour zerbaghali (dérivant du zarb iranien), rappelant que le folklore afghan doit beaucoup à la musique iranienne.
Ces trois interprètes donnent libre cours à leur imagination et leur inspiration pour ce concert unique.


Production Théâtre de Nîmes – scène conventionnée d’intérêt national – art et création – danse contemporaine.
En collaboration avec Françoise Degeorges, productrice de l’émission Ocora Couleurs du monde sur France Musique.
Photo © Kamrouz, DR.