Emma Morin poursuit son cycle de lectures accompagnée pour ce premier rendez-vous du violoncelliste Vincent Courtois.

Rimbaud a vingt ans ; il écrit le dernier acte, le plus énigmatique : Illuminations. En fixant ses délires et ses vertiges, il ouvre les portes de l’inconscient et de l’inconnaissable, il transfigure ses visions, invente le surréalisme, les villes du futur, prophétise l’ère atomique. Les dernières lueurs du « voleur de feu » créent un spectacle total mélangeant l’épopée, la chanson, le cirque, tous les genres et tous les styles.

« J’ai tendu des cordes de clocher à clocher ; des guirlandes de fenêtre à fenêtre ;
des chaînes d’or d’étoile à étoile, et je danse. »
Illuminations – Arthur Rimbaud


Emma Morin / Le Cercle nombreux.
Production Théâtre de Nîmes – scène conventionnée d’intérêt national – art et création – danse contemporaine.
© Photo Sébastien Ardouin Dumazet