Pour cette deuxième lecture Emma Morin lit un texte intégral de son homonyme Edgar Morin.

Venez écouter, entendre des paroles rares, des écrits hors des sentiers battus ou inconnus, que l’on ne lirait peut-être pas de soi-même. Des paroles qui scrutent nos mondes intérieurs et extérieurs, qui ouvrent sur la perception, la captation et la réception de ce qui nous entoure.

Dans les campagnes, les quartiers, un peu partout dans le pays, se créent de nombreux mouvements régénérateurs, mais ils restent isolés, dispersés. D’où cet ouvrage, qui propose non un programme, ni un projet de société, mais qui définit une voie. un système qui n’a pas en lui les moyens de traiter ses problèmes est condamné soit à la régression – voire la mort –, soit, en se dépassant lui-même, à la métamorphose. en refusant la régression, en résistant à la mort, œuvrons pour la métamorphose.

Edgar Morin


Ce cycle de lectures résonnera dans le réseau des bibliothèques de la Ville de Nîmes et à la Maison Théâtre des littératures à voix hautes.
Emma Morin / Le cercle nombreux.
Production Théâtre de Nîmes – scène conventionnée pour la danse contemporaine.
Photographie : Emma Morin.