Emmanuelle Huynh et Boris Charmatz présentent une soirée composée en hommage à Odile Duboc.

En hommage à Odile Duboc, Emmanuelle Huynh et Boris Charmatz ont conçu une soirée composée. En première partie, ils s’inspirent librement de la chorégraphie du duo Boléro 2 pour livrer une autre variation issue de leurs mémoires, qui prend appui sur la musique étirée de Maurice Ravel. Dans la seconde partie, ils interprètent la version originale de la chorégraphie d’Odile Duboc dont elle disait en 2000 : « Dans le deuxième boléro, la danse de Boris Charmatz et Emmanuelle Huynh oppose une résistance puissante à l’expansion musicale progressive. Ce duo, concentré en un point de la scène, se laisse envelopper
par la musique sans jamais être envahi. Il sculpte avec lenteur une matière commune qui tient de l’abandon et de la douceur, de l’attirance, du désir, de la fusion et de l’arrachement. »
Odile Duboc (1941-2010) a marqué l’histoire de la danse contemporaine, transmettant inlassablement ses convictions artistiques.


étrangler le temps
Librement inspiré de Boléro 2
Dispositif scénique et lumière Yves Godin
Son Olivier Renouf
« Je voulais étrangler le temps » Tatsumi Hijikata

boléro 2
Extrait de Trois boléros d’Odile Duboc, 1996
Conception Odile Duboc, Françoise Michel
Chorégraphie Odile Duboc
Musique Boléro de Maurice Ravel
(Orchestre symphonique de la Rai de Milan
sous la direction de Sergiu Celibidache)

Coproduction Contre Jour – Centre chorégraphique national de Franche-Comté à Belfort, La Filature – scène nationale de Mulhouse, Théâtre de la Ville – Paris, Centre Jean-Renoir – scène nationale de Dieppe, La Coursive scène nationale de La Rochelle.
© Photo Ursula Kaufmann