Pour cette lecture, Emma Morin retrouve l’incontournable Vincent Courtois, violoncelliste hors pair.

« L’érotisme est dans la conscience de l’homme ce qui met en lui l’être en question, l’expérience que l’on en fait demande une sensibilité non moins grande à l’angoisse fondant l’interdit qu’au désir menant à l’enfreindre» déclare Georges Bataille dans L’Érotisme.
Les Grecs employaient le mot éros pour faire allusion à la passion appliquée à l’amour et au désir de nature sensuelle, et Gustave Flaubert comme « impulsion à aimer, tendance vive à l’amour ».


Emma Morin / Le cercle nombreux.
Production Théâtre de Nîmes – scène conventionnée d’intérêt national – art et création – danse contemporaine.
Photo © Emma Morin