Galván invite d’autres rebelles à partager son univers toujours plus ouvert, toujours plus inspiré. Toujours plus en rupture.

La fête selon Galván ne ressemble pas exactement aux stéréotypes du genre. Le monde d’Israel est semé de pièges, d’énigmes ou de miroirs brisés où les marins les plus chevronnés peuvent s’égarer. « Pour pouvoir danser, il faut que je me tue un peu moi-même » avait-il prévenu pendant la préparation de ce spectacle. Lui le danseur du silence, introverti, solitaire s’est trouvé de redoutables compagnons de bordée : Caracafé, guitariste baroque, Niño de Elche, chanteur déjanté, El Junco, danseur euphorique de Cadix, Uchi, cantaora gitane d’éternité, la franco-tunisienne Alia Selami, voix tombée du ciel, la douce violoniste Eloisa Cantón, le grand pianiste et improvisateur Alejandro Rojas-Marcos ou Ramón Martinez, danseur électrique de Malaga.
Réuni au bout de la nuit, tout ce beau monde va larguer les amarres, dynamiter les codes, organiser le chaos. La Fiesta de Galván, elle rugit et éructe, renverse les tables et les idées reçues, mi carnaval mi bacchanale qui déchire avec une joie sadique tous les oripeaux du flamenco de la grâce et de la séduction. Galván l’avait annoncé, il tient parole, prêt à déchirer son image de star, trop lisse à son goût. aller plus loin encore, toujours plus loin. Quitte à déchaîner les passions. Ou justement pour les déchaîner…


Appareil dramaturgique Pedro G. Romero
Création lumière Carlos Marquerie
Co-direction musicale Israel Galván et Niño de Elche
Collaboration à la mise en scène Patricia Caballero et Carlos Marquerie
Assistante à la mise en scène Balbina Parra
Scénographie Pablo Pujol
Création sonore Pedro León
Costumes Peggy Housset
Coordination artistique Carole Fierz

Direction technique Pablo Pujol
Régie lumière Rubén Camacho
Régie son Pedro León
Stage manager Balbina Parra
Road manager Marcos Avilés

Producteur délégué Cisco Casado
Consultant en production Dietrich Grosse
Assistante de production Amparo Hernández
Assistante d’administration Rosario Gallardo
Communication Jaime Quintero

Coproduction Festspielhaus St. Pölten (inkl. Artist Residency), Théâtre de la Ville/La Villette – Paris, Festival d’Avignon, Théâtre de Nîmes – scène conventionnée d’intérêt national – danse contemporaine – art et création, Sadler’s Wells London, Movimentos Festwochen der autostadt in Wolfsburg, Ma Scène nationale – Pays de Montbéliard, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Théâtre de l’Archipel – scène nationale de Perpignan, L’Onde Théâtre et Centre d’art de Vélizy-Villacoublay, Teatro Central de Sevilla.
Soutiens Agencia Andaluza de Instituciones Culturales – Consejería de Cultura – Junta de Andalucía, INAEM Ministerio de Educación, Cultura y Deporte – España, Instituto Andaluz del Flamenco.
Avec l’aide du Grec Festival de Barcelona, Temporada Alta – Festival de Tardor de Catalunya, Girona-salt et Aichi Prefectural Arts Theater.
Israel Galván est artiste associé du Théâtre de la Ville – Paris.