C’est son dernier défi : Israel Galván se mesure à l’œuvre majeure de Manuel de Falla, bien décidé à la soumettre aux flammes de l’enfer.

Créé il y a un siècle, l’Amour sorcier du grand Manuel de Falla, devenu ballet emblématique, est un monstre sacré du répertoire que personne n’oserait écorner. Personne ? Si, Galván, danseur de toutes les transgressions, artiste né et paramétré au geste près pour s’aventurer au-delà d’horizons qu’il ne finit de repousser. C’est pour ces ailleurs et vertiges qu’il ne cesse de rénover sa danse funambule et incandescente. En se mesurant pour la première fois à un fleuron du répertoire, Israel Galván veut, dit-il, « débarrasser cette œuvre de la scénographie et du bric-à-brac pour que seule demeure la musique en elle-même, portée par un seul corps. Pour moi, ajoute-t-il, c’est comme si cette musique possédait le pouvoir de donner la fièvre, de faire pénétrer dans les enfers ».

Festival Flamenco du 9 au 19 janvier 2020 – Programme complet en novembre 2019.


Conseiller musical Pedro G. Romero
Création lumière Rubén Camacho
Design sonore Pedro León
Scénographie et direction technique Pablo Pujol
Assistante à la mise en scène Balbi Parra
Assistant à la chorégraphie Marco de Ana
Costumes et silhouettes Nino Laisné
Avec la collaboration de Reyes Muriel del Pozo
Réalisation costumes Carmen Granell

Première le 9 mars 2019 – Festival de Jerez de la Frontera. Production Israel Galván Company. Coordinatrice de production Pilar Lopez. Consultant à la production Dietrich Grosse – Mondigromax. Productrice déléguée Carole Fierz. Coproduction Teatros del Canal ; Maison de la Musique de Nanterre/Scène conventionnée ; Festival de Jerez, dansa ; Quinzena Metropolitana; MA scène nationale – Pays de Montbéliard; Teatro della Pergola. Soutiens Ayuntamiento de la Rinconada,Espace Jéliote – Oloron-Sainte-Marie.

.
Photo © Daniel M. Pantiga