« Un miracle, mesdames et messieurs ! » tonne François Morel dans cet hommage à Raymond Devos, son illustre prédécesseur…

François Morel – Raymond Devos : deux monstres sacrés du seul-en-scène. Amoureux depuis longtemps de la prestance de son aîné, de ses jeux de mots et de sa verve poétique, l’acteur-chroniqueur-humoriste fait revivre avec brio les sketches de Raymond Devos. Il retrouve à l’occasion de ce spectacle en musique le pianiste Antoine Sahler, son duettiste favori qui l’accompagnait déjà dans La Vie (titre provisoire) ou Hyacinthe et Rose.
C’est ce « grain de folie » que seuls ont les génies dont François Morel s’empare, cette façon d’enrayer la mécanique bien huilée de la logique, de la réalité, du quotidien. Nourri de cette partition hors du commun, il livre ses doutes sur l’existence en mettant le bon sens sans dessus-dessous.


Musique Antoine Sahler
Assistant à la mise en scène Romain Lemire
Lumières Alain Paradis
Son Camille Urvoy
Costumes Elisa Ingrassia
Poursuite Françoise Chapero ou Madeleine Loiseau
Conception, fabrication et mise en jeu des marionnettes Johanna Ehlert et
Matthieu Siefridt/ Blick Théâtre
Direction technique Denis Melchers
Archives sonores INA (Radioscopie 1975)
Remerciements Didier Gustin, Tullia Morand et la Fondation Raymond Devos

 

Commande de Jeanine Roze Production pour les Concerts du Dimanche Matin.
Les Productions de l’Explorateur, Châteauvallon – scène nationale, la Coursive – scène nationale de la Rochelle.
Production déléguée Valérie Lévy.
© Photo Pascal Rabaté.