L’adolescence mise en pièce : Justine est le souffre-douleur du collège, une héroïne-victime qui navigue sur un fil.

C’est à partir d’expériences vécues et de paroles recueillies lors d’ateliers en collège, que Charlotte Daquet et la Compagnie Mœbius ont créé cette pièce sur le bouc-émissaire. Leur Justine est une jeune fille constamment exclue par les autres, qui se réfugie dans un univers fantasmatique pour échapper à la réalité. De sa chambre à la cour de récréation, soirées d’anniversaires ou premiers émois amoureux dégénèrent chaque fois en humiliations et rivalités. Adepte d’un théâtre du présent, le collectif croque un portrait sensible et salvateur. Les lumières et une composition sonore évocatrice nous plongent dans la perception du monde de l’adolescente. Ses pensées en perte de repère ouvrent une réflexion sur les victimes de la « petite » violence banalisée.


Production Mœbius.
Accueils en résidence Collège Jean Bène, Pézenas (34) ; Institut d’Alzon, Nîmes (30) en partenariat avec le Théâtre de Nîmes – scène conventionnée d’intérêt national – art et création – danse contemporaine ; Théâtre la Vignette, Montpellier (34) ; la Gare Franche, Marseille (13) ; Théâtre de Fontblanche, Vitrolles (13).
Avec le soutien de la Région Occitanie, du Conseil Départemental de l’Hérault, du Conseil Départemental du Gard et de la Ville de Montpellier.
© Photo Mathieu Bonfils