Programme

 

 

15h00-15h45
Shani Diluka piano

Valses à mille temps
Schumann : Papillons op. 2 
Grieg : Valse Impromptue
Chopin : Valses
Schubert : Sonate D 664 (dernier mouvement basé sur la danse et le folklore autrichien)

17h00-17h45
Quatuor Éclisses quatuor de guitares
Saint-Saëns : La danse macabre
Beffa : Les météores
Ravel : Pavane pour une infante défunte
Bizet : Carmen extraits

19h00-20h00
David Kadouch piano
Chopin : Valse brillante op.34 n°1
Chopin : Valse en do dièse mineur op. 64 n°2
Chopin : Valse de l’adieu op.69 n°1
Scriabine : Valse op.38
Schumann : Concert sans orchestre
Ravel : Gaspard de la Nuit

21h00-21h45
Luis Fernando Perez piano / Quatuor Ardeo quatuor à cordes
De Falla : Trois danses, extrait du Tricorne
De Falla : Danse des voisins
De Falla : Danse de la meunière
De Falla : Danse du meunier
De Falla : Fantaisie Bétique
Dvorák : Quintette pour piano et cordes en la majeur opus 81
Piazzolla : Tango

 

La danse est une forme très primitive de l’expression artistique.
Née du génie populaire, elle a très tôt influencé la musique savante : dès le Moyen Âge, elle s’invite dans les cours princières, et les premières troupes de musiciens se forment dans le but de faire danser les nobles.
À l’époque baroque, tous les grands musiciens composent en s’inspirant des rythmes de la danse – passacailles, courantes, tambourins… auxquels succèdent bientôt, au XViiie siècle, les menuets (chez Haydn et Mozart), les fandangos (avec le Padre Soler) puis, à l’aube du romantisme, les mazurkas, polonaises ou valses de Schubert, Chopin ou Liszt, jusqu’à la valse viennoise de la dynastie des Strauss, qui revendiquera toujours son origine populaire.
Brahms ou Dvorák, de même, puiseront dans la richesse du patrimoine local pour composer l’un, ses Danses hongroises, l’autre ses Danses slaves.
Vient alors le temps des grands ballets, qui inspirent notamment les compositeurs russes – Casse-Noisette de Tchaïkovsky, Le Prince Igor de Borodine… –, cependant qu’en France à la même époque, plusieurs compositeurs parmi lesquels Fauré, Debussy ou Bizet se plaisent à renouer avec des formes anciennes de danses, telles que le passepied, la pavane ou la habanera.


Forfait 2 concerts au choix : 22€
Pass Folle Nuit 4 concerts : 32€

 

Production CREA / Nantes.
Direction artistique René Martin.

Photographie : François Noël