L’ouest reste à conquérir. La Zampa dévoile une page blanche de l’histoire dans un ballet d’images ensorcelant.

Le mythe du Far west est au cœur de la création de Magali Milian et Romuald Luydlin de la Zampa, artistes fidèles au Théâtre de Nîmes dont ils ont été associés durant deux saisons. Avec un sens renouvelé du plateau, les chorégraphes élargissent l’horizon du présent à un Ouest fantasmé et incertain.
Adeptes d’un mélange des genres, ils déploient leur imaginaire sur une musique originale de Marc Sens. La danse tribale y côtoie le Slowpock, marche si caractéristique des cow-boys, ambiance rock et sons cristallins sont au rendez-vous.
Au sein d’une pénombre inspirante, qui semble abriter une mémoire ancestrale, les corps sont tout à la fois conquérants d’un passé oublié et victimes d’un futur
incertain.


Musique Benjamin Chaval, Valérie Leroux, Manusound, Marc Sens
Création lumière Laurent Bénard
Régie son Valérie Leroux
Régie générale Denis Rateau
Création costumes Lucie Patarozzi
Dramaturgie Marie Reverdy
Regard extérieur Marion Muzac

Production La Zampa.
Coproduction Festival Montpellier Danse 2018, La place de la Danse/CDCN Toulouse – Occitanie, Charleroi danse Centre chorégraphique de Wallonie – Bruxelles, Théâtre Molière Scène nationale de Sète et du bassin de Thau, Théâtre de Nîmes – scène conventionnée d’intérêt national – art et création – danse contemporaine.
Avec le soutien de l’ADAMI et de L’Usine – Centre national des arts de la rue et de l’espace public Tournefeuille / Toulouse Métropole.
Accueil en résidence Montpellier Danse à l’Agora cité internationale de la danse, L’Odéon – Théâtre de Nîmes – scène conventionnée d’intérêt national – art et création – danse contemporaine, Théâtre de l’Archipel – Scène nationale de Perpignan, Théâtre Molière – Scène nationale de Sète et du bassin de Thau, La place de la Danse/CDCN Toulouse – Occitanie, Paloma – Scène de Musiques actuelles Nîmes Métropole.
Photo © Alain Scherer