Une histoire d’amour et de combats, intimes et collectifs. La Grande Guerre y est à hauteur d’homme.

C’est à partir de correspondances réelles qu’a été écrite cette histoire d’amour sur fond de Première Guerre mondiale. Ces lettres sont celles échangées entre un instituteur parti au combat et son épouse Elise restée avec ses enfants à l’arrière. Sur scène, la femme est au loin, séparée de son mari par une verrière sur laquelle sont projetées des images d’archives.
Metteur en scène fidèle au Théâtre de Nîmes, dernièrement venu avec la splendide Judith Chemla dans L’Annonce faite à Marie de Claudel, Yves Beaunesne s’est épris de ce texte, pédagogique et poétique. Il met subtilement en scène ces lettres. Chacune est attachée à un moment de vie, toutes sont traversées de tendresse et de rire, d’injustice et de révolte.


Dramaturgie Marion Bernède
Scénographie et vidéo Damien Caille-Perret
Lumières Baptiste Bussy
Création musicale Camille Rocailleux
Création costumes, maquillage et coiffure Cathy Bénard
Assistanat à la mise en scène Pauline Buffet

 

Production la Comédie Poitou-Charentes – Centre dramatique national, avec le soutien de la DRAC Poitou-Charentes, de la Région Nouvelle-Aquitaine et de la Ville de Poitiers.
Avec le soutien du Théâtre d’Angoulême – scène nationale.
Remerciements à Jean-Claude Drouot et Olivier Pot.
© Photos Guy Delahaye