Une pièce de groupe radicale, des plus extraverties. L’affirmation de soi y exprime une urgence à vivre.

En prolongement de Good Boy, solo fondateur d’Alain Buffard, Mauvais Genre traite, dans cette pièce de groupe, de l’indistinction identitaire, de la conscience que l’on a – ou pas – de son corps. Cette nouvelle version rassemble douze interprètes d’horizons divers. Dans une scénographie faite de lignes strictes et d’échappées, les corps sont mis à nu, affublés de prothèses incongrues. Renversant les déterminismes, la porosité entre féminin et masculin s’affirme avec une impudeur exquise.
« Les bons garçons sont devenus des mauvaises filles et réciproquement. » C’est ainsi qu’Alain Buffard introduisait sa pièce. Entrée au répertoire de l’opéra de Lyon, plusieurs fois créée avec des interprètes différents, son ultime présentation a eu lieu au Théâtre de Nîmes en 2013.


Musique (Source disque Collection Palix)
Andante de la sonate n°1 en si mineur de J.-S. Bach
BWV 1014 par Glenn Gould et Jaime Laredo
Good Boy par Kevin Coyne
New York, New York par Wendy Mae Chambers

Accompagnement technique Christophe Poux et Jérémie Sananes
Production PI:ES Isabelle Ellul
Communication PI:ES Jeanne Dantin

Mauvais Genre (2017) s’inscrit dans l’événement « Alain Buffard spectacles, colloque, exposition » produit par le CN D Centre national de la danse, et l’association PI:ES Alain Buffard, avec la Fondation d’entreprise Hermès, le Musée national d’art moderne / Centre de création industrielle, les Spectacles vivants – Centre Pompidou, le Théâtre de Nîmes – scène conventionnée d’intérêt national – danse contemporaine – art et création, La Maison – CDCN Uzès Gard Occitanie et soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication – Direction générale de la création artistique – Délégation à la danse et la Région Occitanie à l’occasion du dépôt des archives d’Alain Buffard et de sa compagnie pi:es au CN D Centre national de la danse.
Production association pi:es Alain Buffard. Coproduction CN D Centre national de la danse, Théâtre de Nîmes – scène conventionnée d’intérêt national – danse contemporaine – art et création.
Résidence CN D Centre national de la danse.
Photographies : Marc Domage.
Avec le soutien d’Eminence.

AVERTISSEMENT : ce spectacle contient des scènes de nudité.