Avec sa récente Antología del cante flamenco heterodoxo, Niño de Elche confirme sa vocation de dynamiteur…

Hier chanteur anonyme de la province d’Alicante, Niño de Elche est devenu un phénomène, un flamenco « sans dieu ni maître », un créateur hors norme. Pour certains puristes ulcérés, il est, au choix, singe hurleur ou nihiliste punk. Pour ses partisans, il est au contraire virtuose vocal et authentique novateur. Passionné de poésie et ouvert à tous les styles musicaux, celui qui se dit « artiste dissident » est bien un flamenco du troisième type qui, tout en ironie et pure énergie, se délecte de transgresser les codes.

Avec son « anthologie hétérodoxe », Niño de Elche a encore franchi quelques montagnes, capable d’alterner bijoux du patrimoine et météorites venus d’ailleurs, entre une
petenera de Chostakovitch, un fandango cubiste de Pepe Marchena ou un hommage au chanteur Tim Buckley… Inclassable. troublant. définitivement hors cadre.

++ After au Club
Los Voluble – Flamenco is not a crime



Spectacle en co-accueil avec Paloma – SMAC de Nîmes Métropole.

 

© Photo Ricardo Cases