Les chants républicains tonnent sur ce plateau poétique et musical, empreint de flamenco et de jazz.

¡No PASARAN! En lançant ce cri de résistance en 1936 depuis le balcon du Ministère de l’intérieur à Madrid, Dolorès Ibárruri est devenue la célèbre Pasionaria, icône de la Guerre d’Espagne. Pour ce spectacle musical, trois artistes nîmois, la chanteuse Clara Tudela, le guitariste Gregorio Ibor Sanchez et le pianiste Raphaël Lemonnier, ont réalisé un long travail de collecte et de restitution de chants républicains. Les joignant, entre autres, à des poèmes de Pablo Neruda ou Miguel Hernandez, ainsi qu’à des extraits de lettres de réfugiés de la Guerre d’Espagne, ils créent un événement théâtral poignant où le cante flamenco côtoie le jazz actuel.
Mis en scène par Marc Paquien, les interprètes, accompagnés d’un comédien, sont ces voyageurs du monde qui traversent l’Histoire et nous interpellent de leurs chants de lutte, d’espoir et de résistance.


Avec
Clara Tudela chant
Gregorio Ibor-Sanchez arrangements, guitare
Raphaël Lemonnier arrangements, piano
Pedro Martinez contrebasse
Xavier Desandre Navarre batterie, percussions
Julie Pouillon comédienne

Lumières Alain Paradis
Son Laurent Aigon
Costumes Marc Paquien et Alexandra Dibiaggo

Production Théâtre de Nîmes – scène conventionnée pour la danse contemporaine.
Spectacle accueilli en résidence d’artistes par Jazz à Junas au Lycée Geneviève De Gaulle-Anthonioz à Milhaud et au Théâtre de Nîmes. En partenariat avec l’association Le Point de Fuite.
Ce spectacle est soutenu par la Ville de Nîmes, le Département du Gard, la DRAC Occitanie et la Région Occitanie Pyrénées – Méditerrannée.
Photographies : Sandy Korzekwa / Philippe Montoya
Vidéo : Arthur Jaumain