L’opéra de Verdi retentit dans toute sa beauté incandescente. Héroïne romantique, Violetta est une passionnée.

Cette Traviata, unanimement encensée, invente une forme entre théâtre et opéra. Pour incarner Violetta, inspirée de La Dame aux camélias, Judith Chemla fait preuve d’une maîtrise vocale parfaite. Elle se fond dans le destin romanesque de la jeune courtisane atteinte d’une tuberculose, qui abandonne tout par amour pour un jeune bourgeois rencontré dans une fête volage.
Elle reprend vie auprès de son bien-aimé, mais les conventions sociales voudront qu’elle le quitte brutalement à la demande du père. Le garçon comprendra trop tard qu’elle n’a jamais cessé de l’aimer…
Grand connaisseur de Verdi, Benjamin Lazar mêle les musiciens aux chanteurs-acteurs sur un plateau à l’atmosphère végétale. Tout ici, de l’amour à la haine, de la joie à la mort, est d’une grâce cristalline.


Chef de chant Alphonse Cemin
Scénographie Adeline Caron
Costumes Julia Brochier
Lumières Maël Iger
Maquillages et coiffures Mathilde Benmoussa
Assistante à la mise en scène Juliette Séjourné
Assistants à la scénographie Nicolas Brias et Fanny Commaret

Production C.I.C.T. – Théâtre des Bouffes du Nord.
Coproduction Théâtre de Caen, espace Jean Legendre – Théâtre de Compiègne – scène nationale de l’Oise en préfiguration, Le Parvis – scène nationale de Tarbes-Pyrénées, Le Théâtre – Scène nationale Mâcon-Val de Saône, TANDEM – scène nationale, Théâtre Forum Meyrin / Genève, Le Moulin du Roc – scène nationale de Niort, Théâtre de l’Incrédule, Cercle des partenaires des Bouffes du Nord.
Action financée par la Région Île-de-France, avec le soutien de la SPEDIDAM et l’aide d’Arcadi Île-de-France.
Avec la participation artistique du Jeune Théâtre national.
Construction des décors ateliers du Moulin du Roc – scène nationale de Niort.
Le Théâtre de l’Incrédule est soutenu par la Région Normandie.
Photographies :  Pascal Victor Artcomart,  Pascal Gély.