Rêves de grandeurs et démesures d’un néo-libéralisme sans pitié, la vie de la puissante Vera est en chute libre.

Critique de la société libérale, Vera raconte la descente aux enfers d’une directrice d’agence de castings. Autour de ce personnage cynique interprété par Karin Viard, Marcial Di Fonzo Bo, Pierre Maillet et leurs complices endossent pas moins d’une vingtaine de rôles.
Dans la veine de leurs précédentes mises en scène, La Paranoïa ou L’Entêtement de Rafael Spregelburd, la pièce est un montage plein d’ellipses et d’entrecroisements de situations. Elle offre au duo Vigier/Di Fonzo Bo une dynamique cinématographique à la hauteur de leur excentricité au plateau. Mettant en valeur le jeu des acteurs, l’efficacité de cette tragi-comédie est de nous tendre un miroir assurément drôle et grinçant.


Scénographie Marc Lainé et Stephan Zimmerli
Lumières Bruno Marsol
Son Manu Léonard
Costumes Anne Schotte
Perruques Cécile Kretschmar
Vidéo Romain Tanguy et Quentin Vigier
Films réalisés par Nicolas Mesdom
Décor construit par les Ateliers de la Comédie de Caen

Chanson de Vera, paroles et musique Pierre Notte arrangements Étienne Bonhomme
Petr Zelenka est représenté par Aura-Pont S.R.O. Prague, Czech Republic

Production Comédie de Caen – CDN de Normandie.
Coproduit par Théâtre de la Ville, Théâtre des Célestins – Lyon, Anthéa – Théâtre d’Antibes, Théâtre de Nîmes – scène conventionnée pour la danse contemporaine, Scène Nationale d’Albi.
Avec le soutien du Cenquatre – Paris, Théâtre National de Chaillot et l’Avant Seine – Théâtre de Colombes, le Théâtre des Lucioles.
Avec le dispositif d’insertion de l’Ecole du Nord, soutenu par la Région Hauts-de-France et la DRAC Nord-Pas de Calais-Picardie.
Photographies : Tristan Jeanne-Valès

Date supplémentaire !
Vendredi 9 décembre 2016 à 20h

 

caisse-depargne-1