Un vagabondage théâtral et musical d’une modernité atemporelle, incarné par un duo piano-voix éblouissant.

Sous le signe du voyageur, personnage cher au romantisme, Antoine Gindt propose un concert intimiste. Musicologue averti, il nous a offert l’exceptionnel Ring Saga en 2011, Aliados en 2015 et La Passion selon Sade la saison dernière. On retrouve ici le baryton Ivan Ludlow, présent dans l’aventure wagnérienne et Tomek Jarolim à la création numérique. Riches d’un parcours subtil et exigeant, ils nous entraînent dans un cheminement libre, en musique et en image, où la beauté plastique amplifie l’émotion.
La complicité du chanteur et de la pianiste Kalina Georgieva ajoutent une note délicate à la qualité des lieds et des mélodies qu’ils interprètent. Porté par les thèmes du couple, du voyage, mais aussi de l’exil et de la solitude, ce concert est une invitation à la rêverie…


Lieder et mélodies de Wolfgang Rihm, Gérard Pesson, Richard Wagner, Hanns Eisler, György Ligeti, The Doors

Création numérique Tomek Jarolim
Costumes Fanny Brouste
Collaboration artistique Elodie Brémaud

Spectacle créé les 1er et 2 février 2013 au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines.
Production T&M – Paris, avec l’aide du Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines et la participation du DICRéAM-CNC.
Remerciements à Hélène Aziza et aux membres du Cercle T&M, au Théâtre de Gennevilliers, au nouveau Théâtre de Montreuil et à l’équipe technique du Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines.
Avec le soutien du Théâtre de Nîmes – scène conventionnée d’intérêt national – danse contemporaine – art et création.
Photographies : Philippe Stirnweiss.