Plongée dans un monde d’images et de sons. Où commence le virtuel ? Où se trouvent les frontières entre le bien et le mal ?

Aller à l’école, non merci ! Casper et sa copine Tite Pièce préfèrent traîner dans les escaliers de leur immeuble. D’ici, ils font des paris sur les hommes en noir qui passent et repassent. Star ? Homme politique ? Gangster ?
Un jour où Casper est seul, le « Génie de l’Huile de Coude » apparaît : il lui annonce que dans trois jours, il y aura un déluge et qu’il a été choisi pour sauver sept personnes, qui rebâtiront le monde. Avec Tite Pièce, il essaie de lister de grands hommes. Pas si simple. Finalement, tout le monde peut devenir quelqu’un de bien…
Dans Albatros, les comédiens du Collectif Or Normes sont immergés dans un dispositif onirique fait de sons, d’images et d’animations mêlés. Les frontières entre vivants et morts, réel et virtuel, finissent par s’effacer…


Educateur des oiseaux pour la scène Tristan Plot
Dessins et animations Gyomh – Réalisation vidéo Momentum production
Scénographie et conception multimédia Martin Rossi
Création lumières Eric Seldubuisson – Création musicale David Couturier
Regard chorégraphique Alexandra Naudet
Administration et production Sofie Daigne
Construction décor Sophie Burgaud
Contributions musicales I love frogs : Martin
Rossi, Vincent Dacquet, Yvonick Fleury,
Mathieu Prual, Patrice Colon, Aurélie Chen
Photos Mel, Momentum productions, Sylvia Vasseur.
L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté.

 

 

La représentation du mercredi 14 avril 2021 est adaptée
en Langue des Signes Française par Accès Culture.

Production Collectif Or Normes.
Coproduction OARA, Scène nationale La Coursive – La Rochelle. Avec la participation ville de Poitiers, Département de la Vienne, Région Nouvelle-Aquitaine, Ministère de la Culture
CNL, CNC Dicréam, DRAC Nouvelle-Aquitaine, ADAMI, SPEDIDAM. Partenariat La Margelle – Civray, La Palène – Rouillac, La Quintaine – Chasseneuil-du-Poitou, Théâtre du Cloître
– Bellac, Maison des Trois Quartiers, Centre d’animation de Beaulieu – Poitiers.

© Photo Sylvia Vasseur