Le Ballet andalou présente sa dernière création, sur le thème des femmes et danses à l’époque du célèbre poète Lorca.

C’est en 1920 que Federico García Lorca présente à Madrid sa pièce autour du Maléfice du papillon, amour impossible entre un papillon et un cafard. Une fable symbolique sur les mystères de l’érotisme et de la mort qui fut à l’époque fortement critiquée. Un scandale que seule la danse voluptueuse de la jeune Argentinita, en papillon blanc, a sauvé.
Dans cette interprétation signée Ursula López, directrice artistique du prestigieux Ballet, la mise en scène et les costumes sont contemporains, le répertoire musical et les chorégraphies fidèles à leur temps. Ce « maléfice » version 21e siècle, rend honneur à un artiste, aux femmes de sa vie, à son époque, et clame ce besoin irrépressible de vivre ! Andar, bailar, vivir !


Concept et idée El lenguaje de las líneas Leonor Leal
Répétiteur Alejandro Molinero
Production et diffusion David Peral Production José Montilla
Distribution et promotion Magda Álvarez
Soutienet administration María Moreno

© DR