Deux danseuses-conteuses dévoilent le processus de création d’un projet inachevé, tiraillé entre le Liban et la France.

La jeune chorégraphe libanaise Danya Hammoud, en duo avec Yasmine Youcef, livre un spectacle-témoignage qui relate la genèse d’un projet débuté en 2018 et resté inachevé. Des révoltes au Liban en octobre 2019 au confinement de mars 2020 ou à l’explosion récente dans le port de Beyrouth, le monde n’a cessé de bousculer le cours de leur création. Cela, jusqu’à la fermeture des frontières, pour raison sanitaire, qui a empêché la troisième interprète, Ghida Hachicho, de sortir du Liban pour venir en France la finaliser avec elles.

Danya Hammoud développe une danse où le bassin est au centre d’un mouvement axé sur la continuité. Toutes les réflexions de ces artistes sur l’Histoire et leurs propres histoires animent les mots et les gestes de ce qu’aurait dû être Sérénités. Et qui en porte toujours fièrement le titre.


Spectacle en co-accueil
avec La Maison CDCN Uzès Gard Occitanie
et Le Périscope

 

Création sonore David Oppetit
Création lumière Abigail Fowler
Collaborations pendant le processus avec Ghida Hachicho, Marion Sage et Anne Lepère
Régie lumière Marinette Buchy

Production Association L’Heure en Commun. Administration de production In’8 circle – maison de production, Marseille.
Coproduction/partenaires confirmés La Maison CDCN Uzès Gard Occitanie. Programme étape Danse, initié par l’Institut Français d’Allemagne – Bureau du Théâtre et de la Danse, en partenariat avec la Maison CDCN Uzès Gard Occitanie, le Théâtre de Nîmes, la Fabrik Potsdam.

© Patrick Berger