Un opéra hypnotique sensoriel et poétique. Musique, danse et vidéo stimulent l’imaginaire au sein d’un espace fantasmagorique, peuplé d’esprits et de créatures insolites.

Concepteur de traversées visuelles et sonores, Franck Vigroux fond les trames et les strates de sa musique électronique dans des dispositifs immersifs. Forêt propose une plongée dans un espace virtuel où les repères s’effacent peu à peu. Le corps de la danseuse japonaise Azusa Takeuchi apparaît en surimpression d’un flux d’images numériques en 3D. La haute technologie est totalement au service de l’imaginaire.

Inspiré de récits d’ethnologues, ce concert ouvre une réflexion sur l’évolution des rapports entre nature et culture. L’artiste protéiforme, lauréat de la Villa Médicis Hors les murs et du Prix Radio France Italia 2011, donne à son opéra sensoriel la dimension d’un road-movie poétique et expérimental. Une incursion dans une forêt inquiétante où les craquements mécaniques évoquent les chants d’oiseaux, où le souffle des amplis remplace la brise et nous transporte dans une épopée sensible en forme de quête.


Création costumes Margot Dusé
Création vidéo Kurt d’Haeseleer
Vidéo générative Antoine Schmitt
Lumière Perrine Cado
Conseil dramaturgique Michel Simonot et Philippe Malone

Coproductions Mac de Créteil, Théâtre de Nîmes, Biennale Nemo Le 104, CNCM La muse en Circuit – Alfortville, Théâtre de Mende, CNCM Césaré – Reims. Accueil en résidence Le Cube – Hérisson, Espace des Anges – Mende, Théâtre de Nîmes, La Comédie de Reims. Diffusion Théâtre de Nîmes.
Soutiens SPEDIDAM / ADAMI.

© Quentin Chevrier