Dans cette performance, Javiera de la Fuente se mesure à Violeta Parra, icône de la chanson chilienne.

Formée au style puro de l’école sévillane, Javiera de la Fuente est devenue au fil du temps une véritable créatrice et interprète de danse contemporaine. Une risque-tout, toujours à la recherche d’aventures audacieuses. Pour ce nouveau projet, présenté à Nîmes en avant-première, elle a collaboré avec de nombreux artistes dont Pedro G. Romero, expert en flamenco.

Après des résidences de création dans diverses villes telles Madrid ou Marseille, la chorégraphe a rassemblé ces “petites pièces dansées” dédiées à la chanteuse chilienne Violeta Parra, pour ne former qu’un seul et unique spectacle au résultat surprenant.

A Nîmes, la danseuse Francisca Crisóstomo et la voix singulière de “La Carbonera” l’accompagnent pour un hommage chorégraphique poignant à une artiste populaire engagée.


Lumières Olga García
Son Coqui Fuenzalida
Costumes Carmelilla
© Ángela Bonadies

Coproduction Centro de Cultura Contemporánea Conde Duque.