Trois générations de femmes emmurées dans un huis clos familial. Une tragédie féminine au chant universel.

« Naître femme est la pire des punitions » dira l’une des cinq filles de Bernarda Alba. Dans un petit village andalou, au milieu des années 1930, Bernarda impose à la mort de son second mari un deuil strict et cloîtré à toutes ses filles. Durant huit ans derrière les volets clos, les frustrations, les haines et les désirs s’exacerbent. Tel un fantasme omniprésent,
le fiancé de l’aînée, Pepe le Romano, anime le cœur de la belle cadette…
Après L’Annonce faite à Marie de Paul Claudel, Yves Beaunesne met son art de la mise en scène au service de l’œuvre manifeste de Federico García Lorca. En prison, deux mois avant d’être exécuté par les Franquistes, l’auteur espagnol écrit ce texte, qui dénonce le poids de traditions jugées rétrogrades. Dans cette pièce au chant puissant, il dénonce la politique d’une société étouffante et fanatique ainsi que la domination masculine, souvent exécutée par les femmes.



La représentation du samedi 6 mars 2021 est accessible aux spectateurs aveugles ou malvoyants
(audiodescription réalisée par Accès Culture).

Texte français et dramaturgie Marion Bernède
Scénographie Damien Caille-Perret
Lumières Joël Hourbeigt
Création musicale Camille Rocailleux
Création costumes Jean-Daniel Vuillermoz
Créateur coiffures et maquillages David Carvalho Nunes
Assistanat à la mise en scène Pauline Buffet
Chorégraphe Rosabel Huguet

Production La Comédie Poitou-Charentes.
Avec le soutien de la DRAC Nouvelle-Aquitaine, Ministère de la Culture et de la Communication, de la Région Nouvelle-Aquitaine et de la Ville de Poitiers.
Coproduction Théâtre Montansier, JTN (en cours).

© Photo Guy Delaye