Un bijou du cinéma muet ! Roberto Tricarri et son quintet font renaître une production grandiose, sur les amours contrariés d’une princesse et d’un prince.

Avec son ciné-concert, Roberto Tricarri et son quintet ravivent la magie d’une perle du cinéma muet, tournée en 1919 dans le parc d’une villa niçoise transformé en Palais de Shéhérazade. Au pays des Mille et une Nuits, Daoulah et Mourad s’aiment. Ce dernier l’a sauvée d’une noyade. La princesse, déguisée en fille du peuple, croit le prince simple pêcheur. Depuis, ils ne pensent qu’à se revoir. Convoitée par le sinistre sultan Malik, poursuivie par le redoutable Kadjar, Daoulah est emprisonnée… Espionnages, danses et festivités, l’intrigue est rythmée. Véritable succès à sa sortie et premier film français en couleur (un travail de titan, quatre ans de colorisation à la main), ce trésor retrouvé a été récemment restauré.

Roberto Tricarri, artiste atypique, nous invite ici à partager « son » orientalisme musical parcourant les sonorités acoustiques les plus traditionnelles et contemporaines, ou encore une pop orientale actuelle. Nous partons ainsi pour un voyage entre les âges et les cultures !


Ecrit et réalisé par René Le Somptier et Charles Buguet d’après le roman de Franz Toussaint
Opérateur Georges Raulet assisté de Duverger
Décorateur Marco de Gastyne

 

Remerciements aux successions d’auteurs. La restauration du film a été effectuée par le laboratoire du CNC d’après des copies d’origine 35mm appartenant à La Cinémathèque française et à La Cinémathèque de Toulouse.
Coproductions OLT UP, CINEMUSIQUES, Théâtre de Nîmes, Théâtre Jean Vilar – Ville de Montpellier.

                       

© DR