Deux pièces. Le Poids des choses s’interroge sur ce qu’est le mouvement. Puis Pierre et le Loup lui redonne sa part de poésie.

Rendre visible ce qui ne l’est pas d’ordinaire. Avec Le Poids des choses, courte pièce pédagogique d’une dizaine de minutes fondée sur le système de l’Effort de Laban, Dominique Brun invite à regarder le mouvement de plus près. En équilibre et déséquilibre, les cinq danseurs font apparaître l’espace, le temps et la gravité dans lesquels les corps se meuvent et luttent. Le spectateur est armé pour la suite.

Dans Pierre et le Loup, célèbre conte musical de Prokofiev, les personnages sont représentés par des instruments de musique. Avec cette sensible version chorégraphique, chaque interprète est doté d’un motif dansé singulier : Pierre tapote, le chat glisse, l’oiseau flotte… Mais au fur et à mesure de l’histoire, les attitudes se mêlent et s’emmêlent.


Le Poids des choses
Création musicale David Christoffel
Texte original Dominique Brun, David Christoffel
Pierre et le Loup
Musique et texte original Sergueï Prokofiev version française Renaud de Jouvenel
Avec l’aimable autorisation des Éditions le Chant du Monde

Production et administration Bureau PLATO.
Coproduction Association du 48, Les 2 Scènes – Scène nationale de Besançon, Théâtre du Beauvaisis – Scène nationale, Le Dôme Théâtre d’Albertville, CDCN La Place de la Danse – Toulouse Occitanie, L’échangeur CDCN – Hauts-de-France, Le Théâtre – Scène nationale de Mâcon.
Avec le soutien de Théâtre des Bergeries Noisy-le-Sec, La Briqueterie – CDCN du Val-de-Marne, studio le Regard du Cygne AMD-XXe, Ircam Centre Pompidou et Arcadi Île-de-France.

© Photo Marc Domage