La danseuse Leonor Leal et le percussionniste Antonio Moreno redonnent une âme aux objets sans vie, tombés dans l’oubli.

Entourés de gadgets, instruments et ustensiles en tout genre, le percussionniste et la bailaora jouent à faire sonner et danser ces objets oubliés. Considérés inutiles, ils attendent dans ce laboratoire d’être ramenés à la vie, sans savoir vraiment quelle sera leur nouvelle fonction. Cet atelier de réparation devient rapidement l’espace de tous les possibles : doutes, questionnements, humour mais surtout création.
L’occasion immanquable de tripoter, taper, couper et réparer. Une arrière-boutique scénique est visible pour suivre et accompagner l’évolution des protagonistes.
On observe et on plonge alors avec eux dans l’univers captivant du processus de création : la fabrication de la danse, du son, des pas et de la musique…


Production Leonor Leal et Cisco Casado (a negro).

© Silvia Isach