Un double portrait de compositeurs dans des lieux emblématiques  de Nîmes. Pour cette 1re édition,
Ludwig van Beethoven face à Philippe Manoury.

Les Volques, nouveau Festival de musique de chambre à Nîmes, dirigé par François-Xavier Roth, Pascale Berthelot et Carole Roth-Dauphin, met en miroir, tout comme notre belle cité romaine, passé et modernité. Le Festival propose une programmation axée sur le double-portrait de compositeurs d’aujourd’hui et d’hier, figures incontestées de l’histoire de la musique, défendus par des artistes de renommée internationale.
Pour cette première édition ce double-portrait mettra à l’honneur Ludwig Van Beethoven et Philippe Manoury. Des concerts à retrouver dans les lieux emblématiques de la ville, précédés de rencontres avec le public afin de préparer les auditeurs à l’écoute.
Un projet pédagogique d’oeuvre participative impliquant les jeunes de notre cité sera mené en amont par Pascale Berthelot et Carole Roth-Dauphin, en lien avec Philippe Manoury, pour produire une version aboutie au concert de clôture du festival. Chaque rencontre entre le compositeur Philippe Manoury et les publics sera l’occasion de questionner et d’échanger directement avec l’artiste dans la cité, à propos des mystères de la création musicale.

 

PROGRAMME

Présentation des concerts par Corinne Schneider, musicologue et productrice de l’émission Bach du dimanche sur France Musique.

Jeudi 8 octobre 2020
19h – Le Spot (Accès libre)
Ouverture du Festival. Soirée électro (Installation sonore : SKALA, de Philippe Manoury)
Un instrument, une voix, un ordinateur, un compositeur
Ludwig Van Beethoven : Lieder
Michael Spyres, ténor – Mathieu Pordoy, piano
Philippe Manoury : Partita I pour alto et dispositif électronique en temps réel
Carole Roth-Dauphin, alto – Gilbert Nouno, électronique

Vendredi 9 octobre 2020
10h – Théâtre Bernadette Lafont Réservé aux scolaires
Concert scolaire onirique. Les enfants découvrent la magie de la musique mise en image sur écran
Ludwig Van Beethoven / Michael Gotthard Fischer Symphonie Pastorale op.68 pour sextuor à cordes et illustration numérique
Les Pléiades – Grégoire Pont

15h – Bar du Théâtre Bernadette Lafont
Les rencontres / Portrait croisé 1 : Rencontre autour de l’oeuvre de Ludwig Van Beethoven
Avec Philippe Manoury, Jean-François Heisser – pianiste, Christophe Paradas – psychiatre-psychanalyste

16h30 – Bar du Théâtre Bernadette Lafont
Les rencontres / Portrait croisé 2 : Rencontre autour de l’oeuvre de Philippe Manoury
En présence du compositeur. Avec Gérard Berry – Professeur au Collège de France et Pierre Charvet – compositeur

20h – Théâtre Bernadette Lafont (*)
Le Quatuor Idéal
Philippe Manoury : « Tensio » avec électronique
Quatuor Diotima, Philippe Manoury et Gilbert Nouno, électronique
Ludwig van Beethoven : Quatuor à cordes n°15 en la mineur, op. 132
Quatuor Diotima

Samedi 10 octobre 2020
11h – Théâtre Bernadette Lafont (*)
La voix et l’intime. Quand les instruments et la voix résonnent en solo, en duo, en trio…
Philippe Manoury : Perpetuum Mobile pour violon seul
Laetitia Ringeval, violon
Philippe Manoury : Silo pour flûte en sol et alto 
Marion Ralincourt, flûte – Carole Roth-Dauphin, alto
Ludwig Van Beethoven : Sérénade op.25 pour flûte, violon et alto
Marion Ralincourt, flûte – Laetitia Ringeval, violon – Léa Hennino, alto
Ludwig Van Beethoven : « An Die Ferne Geliebte » op 98 pour ténor et pianoforte
Adélaïde op 46, pour ténor et pianoforte
Michael Spyres, ténor – Mathieu Pordoy, piano

15h30 – Théâtre Bernadette Lafont (*)
La Ville, les Esprits
Les esprits des créateurs occupent la ville
Philippe Manoury : La ville (…première sonate…) pour piano
Pascale Berthelot, piano
Ludwig Van Beethoven : Trio « Les Esprits » op 70 no1, pour piano, violon et violoncelle
Aude Périn-Dureau, violon – Ariane Lallemand, violoncelle – Pascale Berthelot, piano

20h – Théâtre Bernadette Lafont (*)
Le piano Roi
Deux chefs-d’oeuvre pour piano solo
Philippe Manoury : Veränderungen (… deuxième sonate…) pour piano
Ludwig Van Beethoven : 33 Variations sur une valse de Diabelli op.120
Jean-François Heisser, piano

Dimanche 11 octobre 2020
16h30 – Musée de la Romanité
Variations pour les cordes
Les gestes, le mouvement, la poésie du trio et du quatuor à cordes
1e partie – Philippe Manoury : Gestes, 8 mouvements pour trio à cordes
Aude Périn-Dureau, violon – Carole Roth-Dauphin, alto – Ariane Lallemand, violoncelle
2e partie – Ludwig Van Beethoven : Quatuor “Razumovsky” op.59 n°1
Quatuor Diabelli

19h30 – Théâtre Bernadette Lafont (*)
Concert de clôture – Sons et Images
Le sextuor dans tous ses états. Deux formations de sextuor s’interpellent.
Philippe Manoury : Chaconne pour violoncelle avec bourdon obligé
Amaryllis Jarczyk
Philippe Manoury : Hypothèse du Sextuor
Caroline Florenville, violon – Amaryllis Jarczyk, violoncelle – Marion Ralincourt, flûte – Christian Laborie, clarinette – Pascale Berthelot, piano – Eriko Minami, marimba
Ludwig Van Beethoven / Michael Gotthard Fischer : Symphonie Pastorale op.68 pour sextuor à cordes et dessinateur numérique
Sextuor à cordes et illustration numérique
Les Pléiades – Grégoire Pont

(*) Concerts vendus à la billetterie du Théâtre de Nîmes


Avec le soutien du Théâtre de Nîmes.

Photo Ludwig van Beethoven © Schimon Ferdinand ; Philippe Manoury © Tomoko Hidaki