Rencontre entre la Norvège et le Brésil. Quand les danseurs de Carte Blanche dialoguent avec la chorégraphe Lia Rodrigues.

La compagnie norvégienne Carte Blanche, réputée pour ses créations novatrices et ses commandes passées à des artistes engagés, a trouvé en Lia Rodrigues, chorégraphe brésilienne, une interlocutrice de premier choix. C’est au Brésil, dans la favela de Maré, l’un des plus grands bidonvilles de Rio, qu’est né Nororoca. Les danseurs de Carte Blanche s’y sont installés pour entamer un travail avec la chorégraphe. Un échange culturel enrichissant fondé sur un principe de compréhension mutuelle.
Lia Rodrigues a pensé cette création comme une suite à sa pièce Pororoca, dont le titre exprime un phénomène de marée qui se produit lorsque l’eau salée rencontre l’eau douce à l’embouchure du fleuve Amazone. Sans musique, si ce n’est le son de leur respiration ou leurs cris, les danseurs naviguent dans les remous des relations humaines, faits de calme et de fureur.


  Spectacle d’une grande force visuelle, naturellement accessible aux personnes Sourdes.

Carte Blanche, Compagnie nationale norvégienne de danse contemporaine
Directrice artistique Annabelle Bonnéry
Assistante à la chorégraphie Amália Lima
Lumière Nicolas Boudier

Lia Rodrigues – Prix de la Critique Danse 2019-2020 – Personnalité Chorégraphique

Première le jeudi 23 janvier 2020, Studio Bergen, Bergen (NO). Carte Blanche est soutenue et financée par le Ministère de la Culture, le conseil du comté de Hordaland et la Ville de Bergen.

© Photo Yaniv Cohen