Une performance technologique pour un corps-partition. Munie de capteurs à même la peau, la danseuse engendre une musique, mixée en direct par Maguelone Vidal et deux instrumentistes sous haute tension.

La composition live d’une musique produite par un corps dansant, voici le défi de cette performance qui porte loin l’imaginaire. Elle repose sur un procédé inédit : la danseuse Hanna Hedman est parée de capteurs placés sur sa peau et reliés à des machines qu’orchestre Maguelone Vidal.
Ainsi s’écrit une partition viscérale, directement liée aux états de son corps. Si ses gestes et son souffle génèrent du son, la musique naît aussi de son flux sanguin, et même du codage de son ADN. Le corps en mouvement devient la cible d’une harpiste électronique et d’un percussionniste, sous une lumière qui en suit les différentes humeurs.

En botanique, Liber désigne la pellicule conductrice de sève située entre le bois et l’écorce extérieure de l’arbre, sur laquelle on écrivait avant la découverte du papyrus. Maguelone Vidal en fait l’expression de nos mues successives. Nous voilà plongés dans la sensorialité de sons profonds qui vibrent à même notre corps et nous propulsent entre rêve et réalité.


Collaboration à la dramaturgie Matthieu Doze
Assistanat à la mise en scène Fabrice Ramalingom
Scénographie Emmanuelle Debeusscher
Création lumière Romain De Lagarde
Création costumes Catherine Sardi
Ingénieur du son Emmanuel Duchemin

Régie lumière Mathieu Zabé / Régie générale et plateau Jean Marie Deboffe / Direction de production Nathalie Carcenac / Diffusion Marthe Lemut.
Production Intensités. Coproduction Théâtre de Nîmes, L’Archipel – Scène nationale de Perpignan, Festival Aujourd’hui Musiques (Maguelone Vidal est artiste associée à L’Archipel saison 2021/2022), L’Arsenal – Cité musicale – Metz, La Muse en Circuit – Centre National de Création Musicale Ile-de-France, Théâtre des Quatre Saisons – Gradignan, La Maison – CDCN Uzès Gard Occitanie. Liber bénéficie du dispositif Commande d’Etat du Ministère de la Culture.
Partenariats Césaré – Centre National de Création Musicale Grand Est – Reims, BrainModular Usine, Orchestre Victor Hugo Franche Comté, Sonopopée – Reims. Remerciements Anne Varichon, David Geneviève et Luc Diaz.

© Marc Ginot