Danseuse accomplie, Patricia Guerrero poursuit son ascension et impose son style divinement.

Patricia Guerrero voulait arriver au sommet, elle est parvenue à toucher le ciel. Contemporaine et flamenca, éblouissante dans tous les styles, cette bête de scène d´une force surnaturelle transmet une rage intérieure qui tient ses promesses. Elle présente aujourd´hui sa nouvelle pièce Distopía dans laquelle elle soigne les lignes géométriques sublimes et épurées, avec une énergie sauvage et redoutable.

À ses côtés, des artistes précieux : la guitare profonde et vibrante du maître Dani de Morón, les percussions d’Agustín Diassera et les voix poignantes de Sergio “El Colorao” et Alicia Naranjo accompagnés de José manuel Posada “Popo”, à la contrebasse notamment. A la danse, Ángel Fariña et Rodrigo García Castillo, feront partie de ce plateau exceptionnel. Brillantissime.


Direction artistique et chorégraphie Patricia Guerrero
Mise en scène et dramaturgie Juan Dolores Caballero
Direction, composition et adaptation musicale Dani de Morón

Création lumières Manuel Madueño
Réalisation costumes Laura Capote et María López Sánchez
Chaussures – Création exclusive pour Patricia Guerrero de Begoña Cervera
Photographies Naemi Ueta, Oscar Romero
Lumières Manuel Madueño
Lumières et machinerie Sergio Collantes de Terán
Son Rafael Pipió et Ángel Olalla
Assistants à la production María Gutiérrez et José Manuel Navarro
Direction de production Guiomar Fernández Troncoso

Production Compañía Patricia Guerrero – Endirecto FT.
Coproduction Bienal de Flamenco de Séville. En collaboration avec le Festival de Cante Jondo Antonio Mairena.
Distribution en Espagne Endirecto FT / Distribution en France ViaVox.
Avec le soutien de l’INAEM.

 © Photo Naemi Ueta