En ouverture du Festival, la danse envoûtante et libératrice de Rocío Molina nous interroge sur l’origine et le sens du vrai.

Rocío Molina, chorégraphe incontournable de la scène actuelle flamenca, poursuit son exploration artistique dans le projet Trilogía sobre la guitarra, dont le premier volet Inicio (Uno), exclusivement basé sur la guitare du maestro Rafael Riqueni a été présenté avec succès en janvier 2020 à Nîmes.
L’objectif de la danseuse est de prolonger ce travail approfondi sur la guitare dont l’expressivité se déploie du plus simple au plus complexe. Pour cette seconde pièce intitulée Al Fondo Riela (lo otro de Uno), elle convie les guitares expertes d’Eduardo Trassierra et Yerai Cortes, qui entament un dialogue puissant, incorporant les harmonies et rythmes du duo. Dans une scénographie qui laisse place à la dualité grâce à un jeu de miroir, chacun est à l’écoute de l’autre : l’un onirique, sublime et tragique, l’autre ingénieux. Une véritable création poétique. 


Festival Flamenco du 8 au 16 janvier 2021

 

Coproduction Teatros del Canal, Chaillot – Théâtre National de la danse, Biennale de Flamenco de Séville, Théâtre de Nîmes, Scène Nationale du Sud Aquitain.

© Photo Simone Fratini