Adepte d’une danse socialement stimulante, Stephanie Thiersch invente un rituel moderne : danseurs-musiciens, chœur et vidéaste interrogent notre rapport à la perte dans une société en pleine mutation.

La chorégraphe allemande Stephanie Thiersch revient après ses flamboyantes Batailles d’images avec un plateau multidisciplinaire et une équipe intergénérationnelle. Interrogeant depuis des années la façon dont l’homme interagit avec son environnement, elle crée une pièce-rituelle de toute beauté.
À l’heure de la pandémie, elle s’est tournée vers les contrées du miroloï, ce chant funèbre grec qui dialogue autant avec nos défunts qu’avec la nature. Et, à partir de rituels encore existants ou disparus, elle initie une forme inédite, sorte d’écho futuriste, tentative de réconciliation avec notre humanité profonde. Elle a pour cela réuni des danseurs-musiciens de nationalités multiples.
La terre, l’eau, la voix, la respiration ou encore la vidéo, font performance pour un art total du mouvement.


Direction artistique et scénographie Stephanie Thiersch
Direction musicale Martha Mavroidi
Composition Martha Mavroidi et Mariana Sadovska
Dramaturgie Stawrula Panagiotaki
Direction des répétitions Juan Kruz Diaz de Garaio Esnaola
Création lumière et direction technique Begoña Garcia Navas
Costumes Lauren Steel
Son Nicolas Baudoux
Création son Jonas Gehrmann

Artistes associés Hyerim Jang, Hye-kyung Min, Gyung Moo Kim, Kepha Oiro avec Ogoya Nengo et Mzee Bushohi
Construction décor Softrock/João Parrinha
Assistance technique Dimitar Evtimov
Accompagnement expert Guy Cools
Management Tanja Baran, Agnes Missel
Manager de production Sarah Heinrich

Production MOUVOIR e.V.
Coproduction Greek National Opera Alternative Stage – Founding donor of the Alternative Stage &
Production donor : Stavros Niarchos Foundation (SNF), Théâtre de Nîmes, SIDance, tanzhaus nrw, LOFFT – DAS THEATER. Fondé par Stadt Leipzig – Kulturamt
Freihandelszone – Ensemblenetzwerk Köln.
En coopération avec HELLERAU – Europäisches Zentrum der Künste.
Avec le soutien de NATIONALES PERFORMANCE NETZ Koproduktionsförderung Tanz, soutenu par Beauftragte der Bundesregierung für Kultur und
Medien; Kunststiftung NRW, Ministerium für Kultur und Wissenschaft des Landes Nordrhein-Westfalen, Kulturamt der Stadt Köln.
Le film Voices of Laments est en collaboration avec Goethe-Institut Kenya et Goethe-Institut Athens.

© Greek National Opera I. Kampanis