La compagnie de Trisha Brown revient présenter trois pièces charnières de la danse moderne américaine. Le génie de la chorégraphe culmine dans l’aisance de ses combinaisons de mouvements.

Forte d’un répertoire unique, la Trisha Brown Dance Company poursuit la transmission de l’œuvre de la chorégraphe phare de la danse moderne américaine, décédée en 2017.
En première partie de soirée, le court solo Watermotor, d’un engagement physique total, enchante par son rythme dense et sa liberté.
Glacial Decoy (marque sa première collaboration avec l’artiste visuel Robert Rauschenberg. Les danseuses, sosies parfaites, exécutent à l’unisson, en canon ou en partition individuelle, des échappées au son des clics de diapositives projetées derrière elles.
Enfin, dans Astral Converted qui se déploie sur la musique de John Cage, le rapport au sol est particulièrement exploré. Reptation, marche à quatre pattes, abaissement, entrée et sortie par le sol… exigeant des neuf danseurs une puissance athlétique hors du commun.


Astral Converted est une commande du National Gallery of Art, Washington, D.C. Cette pièce a été développée à partir de Astral Convertible, une commande du Festival International Montpellier Danse. Avec le soutien de Charles Engelhard Foundation, Greenwall Foundation, Andrew W. Mellon Foundation, National Endowment for the Arts, et du New York State Council on the Arts.
Glacial Decoy et Watermotor ont été réalisées avec le soutien du National Endowment for the Arts.

Glacial Decoy © Juliette Cervantes