Artistes associés

Olivier Dubois, artiste associé 2020-2023

Tout est désir. Le désir d’en être, d’être là, à cet endroit précis : au Théâtre de Nîmes.
Le désir comme le déclencheur d’une histoire à vivre. C’est une aventure qui a commencé en discrétion depuis de nombreuses années avec Révolution, Tragédie, Auguri et enfin Tropismes en 2019, et aujourd’hui nous prenons un engagement commun : artiste associé au Théâtre de Nîmes.

Être associé, c’est encore du désir. Du désir comme une inconnue qui nous invite à se rapprocher, à découvrir ce qu’ensemble nous pourrions rêver et bâtir de ces rêves. Et quel bonheur de pouvoir rêver avec toute l’équipe de ce Théâtre de Nîmes, car on le sait tous, rien n’est plus beau, plus grand que lorsque nous faisons ensemble.
Oui, il y aura des créations, Itmahrag pour la saison prochaine et puis d’autres encore ! Mais il y a ce qui donne corps à s’associer : la rencontre avec une ville, des habitants, un public et encore une fois une équipe.
Je rêve de créer un grand événement 1001 danses dans toute la ville de Nîmes avec un grand bal dans les Arènes, comme une grande célébration de la danse partout et pour tous. Je rêve de… À suivre pendant 3 ans !!!

Olivier Dubois
chorégraphe

 

Emmanuelle Huynh, artiste associée 2018-2021

Nuées va voir le jour à Nîmes en mars 2021. J’en suis touchée.
Après une résidence à Saigon et dans le delta du Mékong en février 2020, j’ai laissé ce voyage grandir en moi durant les longues semaines d’immobilisation
forcée. Depuis, se déposent dans le studio du Théâtre de Nîmes, les alluvions de ce voyage marqué par les méandres du delta du Mékong, région familiale, les
lacets du fleuve Saigon, les méridiens du corps acupuncture, les arbres aiguilles du sol épiderme, des berceuses inouïes, et aussi ma trajectoire de danseuse chorégraphe. L’humidité du pays a dissous mes propres bords.
Revenir dans le pays paternel, arpenter, retrouver les lieux, mais aussi découvrir dans l’errance, ce que je n’étais pas venue chercher. Ce voyage fut une « destinerrance » au sens de Jacques Derrida : le destin mais aussi la destination et l’errance se confondent.
A Nîmes, proche d’un autre delta, celui du Rhône, je vais intensifier ce pays qui s’invente, que je sens s’inventer en moi, à la surface du plateau ; un pays qui n’est sur aucune carte, mais qui surgit à la lisière, au point de contact entre mon corps et la nature, entre le Vietnam et la France, entre le désir et la mort : un pays « qui me dépayse au point de n’être plus moi-même que dans ce dépaysement », pour reprendre les mots du cinéaste Chris Marker.
Un dépays, mon dépays.

Emmanuelle Huynh,
chorégraphe

Orchestre Les Siècles, artiste associée permanent

Quel plaisir immense de pouvoir donner l’Intégrale des Symphonies de Beethoven au Théâtre de Nîmes, en février 2021 !
La grande tournée Beethoven commencée par l’Orchestre Les Siècles en mars 2020 s’est arrêtée brutalement avec la pandémie de la Covid-19, à la veille du
confinement, nous empêchant de mener à bien ce projet et de célébrer les 250 ans de la naissance du compositeur.
C’est un signal encore plus extraordinaire pour nous de pouvoir donner cette intégrale pour la première fois dans un théâtre si ami et si cher pour tous les musiciens des Siècles. Nous ferons entendre cette musique comme à chaque fois à de nombreux publics, à l’image de ce que le Théâtre de Nîmes et Les Siècles ont en commun : partager la musique et la culture pour le plus grand nombre !

François-Xavier Roth
Chef d’orchestre